• 22 mai 2017

Durant sa mission de terrain du 2 au 12 mai, la Fondation Héloïse Charruau sous égide de la Fondation Caritas France a visité le dispensaire Héloïse où travaille Clémence sage-femme volontaire MEP (Missions Etrangères de Paris).

Outre les photos et vidéos prises sur place, des archives de Clémence et de Clotilde qui l’ a précéda en qualité de médecin volontaire MEP, ont pu nourrir la présente actualité.

Il a fallu faire un tri, dans le respect des patients bébés et adultes, tant certaines images sont insoutenables. Il en résulte un document relativement “épuré”, de courte durée, mais qui peut émouvoir certaines sensibilité : la réalité de terrain n’est pas “bisounours”! Elle n’est pas exclusive de Madagascar, bien des reportages télévisuels existent sur ce sujet. Cependant, on l’a concrètement rencontré là dans l’environnement sanitaire rudimentaire de la population rurale et pastorale de Tsarahasina et de ses environs. La dénutrition des enfants est un fléau et les pathologies sont complexes (des plaies ne cicatrisent pas) voire létales (neuro-paludisme).

Le dispensaire Héloïse a été totalement soutenu par la Fondation Héloïse Charruau. Les lecteurs intéressés pourront consulter le contrat de projet ci-dessous, le rapport de synthèse du Père Bertrand de Bourran, le budget accompagné d’un extrait de la comptabilité des travaux qui souligne, s’il en est besoin, la rigueur de gestion des actions menées par la Fondation Héloïse Charruau.

Pour en savoir plus sur la genèse du dispensaire Héloïse :