Benin Envoi Dune Volontaire Dediee A La Structuration Et La Croissance De Loeuvre Educative Dalfa Kpara
  • 25 septembre 2018

La Fondation Héloïse Charruau sous égide de la Fondation Caritas France a envoyé Aurélie Becat, Francaise d’Amsterdam exerçant comme consultante en marketing, en mission de terrain a Alfa Kpara, diocèse de Djougou, du 21 juillet au 10 aout 2018. Elle a travaillé assidument sur les sujets suivants :

– suivi du projet en cours de l’infirmerie scolaire : construction du bâtiment ; rapport intermédiaire ; réflexion sur les objectifs et l’organisation du centre ; recherche de relais professionnels locaux et internationaux ; projet de mise en route opérationnelle.

structuration de l’oeuvre scolaire et sanitaire : audit des besoins des deux internats, de l’école primaire et des écoles maternelles de l’oeuvre éducative afin de permettre un développement sain (paiement des familles, gestion des ressources, dialogue inter-religieux qui est la pierre d’angle de la cohésion sociale nécessaire au développement, accompagnement du développement psycho-affectif des jeunes, entretien des bâtiments).

– formation des catéchistes, groupe d’une quarantaine d’adultes agissant comme piliers de la paroisse dans les villages. Trois journées complètes de formation sur : le rôle du catéchiste, les moyens à sa disposition pour accroitre son impact sur les différents groupes de sa communauté, l’auto-prise en charge et la création de richesse.

– définition des villages de brousse en lice pour être les prochains bénéficiaires d’écoles maternelles en dur et capables de s’engager pour une éducation au long cours, en faisant bloc, chrétiens et musulmans, parents et vieux, hommes et femmes : réunions de villages (chefs, vieux, maitres, femmes) ; réflexion sur les attentes et les besoins ; montage des projets.

identification des besoins en eau des villages les plus reculés et mise en place du projet pour Kpaukpau.

– réflexion sur la création d’une coopérative agricole (et d’élevage) communautaire avec des employés permanents et une participation régulière des élèves des internats, pour mettre en culture les terres de la paroisse et créer de la richesse en vue de l’auto-gestion de l’oeuvre pastorale, éducative et sanitaire.

La mission a été joyeusement ponctuée de fortes pluies, de messes, de sessions de chants en français pour animer les églises, de nombreuses visites de villages, de discussions avec des prêtres et évêques, de promenades au marché, de bons moments avec les villageois (vieux, élèves, mamans, petits séminaristes, Soeurs…), de séances photos et de bons repas partagés.

La prochaine mission terrain devra inclure en sus des sujets précédemment listés, une réflexion poussée sur l’accueil des jeunes filles de l’oeuvre après l’obtention de leur CEP, diplôme qui marque la fin du primaire, et sur la valorisation de la place des femmes dans ces communautés.

Aurelie, qui s’est engagée comme coordinatrice de projets avec la Fondation Héloïse Charruau pendant 4 ans, a été remarquablement bien accueillie par les Soeurs Filles du Sacré-Coeur de Jésus et accompagnée par le Père Paul Djago, curé de la paroisse Saint-Joseph, pendant toute la durée de son séjour. Elle a été subjuguée par leurs actions nombreuses, bienveillantes, courageuses et de tres grande qualité, au profit des villageois de la trentaine de villages concernés par leur ministère missionnaire.

Elle nous passe la main pour lever les fonds nécessaires à la réalisation des divers projets structurels qu’elle a mis en place en ce mois d’aout 2018. N’hésitez pas a nous faire connaitre votre intérêt, et nous vous enverrons les projets détaillés mentionnant les montants qu’il nous faut trouver auprès de particuliers et d’entreprises sensibles a l’éducation, la santé, la création de richesse durable et au dialogue inter-religieux, pierre d’angle de la cohésion sociale nécessaire au développement.