Stéphane-Charruau-site1

STÉPHANE CHARRUAU

En 2013, Stéphane Charruau crée une fondation en mémoire de sa fille, Héloïse, disparue à l’âge de 25 ans. Une façon de  faire vivre le message d’altruisme de la jeune femme.

Interview à retrouver dans son intégralité sur la Fondation Caritas France

Stéphane et Chantal Charruau n’avaient pas eu « d’expérience philanthropique de grande envergure ».

Le rayonnement de leur fille Héloïse, dans le sillage de son décès le 31 octobre 2010, à l’âge de 25 ans, après huit années de lutte héroïque contre une longue maladie durant lesquelles Héloïse se tourne inlassablement vers les autres, les conduit à s’interroger sur le don de soi.

Au fil des jours suivant son décès de nombreux témoignages de proches d’Héloïse convergent, aboutissant à la publication d’une biographie écrite en quatre langues. « Elle avait un message à faire passer sur le don, surtout auprès des jeunes, raconte Stéphane Charruau. Malgré sa grave maladie, elle était toujours préoccupée par les soucis des autres, en distillant un parfum d’amour et de paix ».

Peu à peu, l’idée d’une structure respectant le message d’altruisme de la jeune femme fait ainsi son chemin. D’autant plus qu’un testament spirituel d’Héloïse est découvert post mortem. S’ajoute à cela la question de l’héritage patrimonial. « Nous avions fait une donation-partage à nos enfants et la part d’Héloïse nous est revenue. Que faire ? Cela lui appartenait, il nous a donc semblé naturel de la consacrer aux causes qui lui tenaient à coeur ».

C’est d’abord un fonds de dotation qui voit le jour. Mais à l’usage, l’outil se révèle lourd à gérer et ne peut pas recueillir les dons déductibles de l’ISF. « Au lieu d’appliquer les dispositions de la loi TEPA en souscrivant au capital de PME, nous nous étions orientés vers le don. Nous avions envie de soutenir des projets dédiés aux actions caritatives menées par des personnes de notre entourage, mais il nous était très difficile de flécher nos soutiens en leur faveur ».

Peu à peu, la solution d’une fondation abritée finit par s’imposer grâce à la Fondation Caritas France qui scelle la création, en 2013, de la Fondation Héloïse Charruau sous son égide. Dédiée à la jeunesse, elle soutient l’accès à l’éducation et à la formation des plus démunis dans les pays pauvres. « C’est une Fondation de ‘mémoire’, prolongeant la vie terrestre d’Héloïse, donc résolument tournée vers l’avenir, souligne Stéphane Charruau. Grâce à elle, nous voulons offrir aux jeunes une chance de vie meilleure. Petite goutte d’eau dans l’océan des pauvretés matérielles et spirituelles, cette Fondation est porteuse d’Espérance ».


la Fondation Caritas France abrite La fondation Héloïse Charruau en assurant légalement sa gestion financière et administrative.